Nous contacter par courriel : webmaster@ville-meze.fr

Mis à jour le 3 avril 2014

 

La mairie de Mèze, est ouverte du lundi au vendredi, de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30 (Le vendredi, fermeture des services à 16 h 30)

Pour télécharger certains documents présents sur cette page, vous devez posséder Adobe Acrobat. Cliquez ci-contre (gratuit).


Téléchargez l'agenda d'avril 2014
(Pdf 70 Ko)

Ecobuages

Dératisation

Démoustication, moustique tigre et chikungunya

Découvrez la reine de Mèze 2013

Service citoyen

Les diverses permanences à la mairie annexe, cave coopérative et les permanences sociales
(au 26 février 2014)


24e édition du Festival de Thau

La 24e édition du Festival de Thau aura lieu du 7 au 20 juillet autour de l'étang de Thau dans les communes de Bouzigues, Montbazin, à l'Abbaye de Valmagne et Mèze. Autour des concerts, des rencontres et des expositions un seul mot d'ordre : convivialité ! Le festival de Thau fait la fête, une fête qui rassemble et se partage.

La 24e édition en bref

Les concerts
La Yegros | Trombone Shorty & Orleans avenue | Les Ogres de Barback avec la fanfare béninoise Eyo'nlé | Zebda | La Troba Kung-Fú | Robin McKelle | Zaragraf | Nikki Hill | Tao Ravao & Vincent Bucher quartet

Les créations
Piers Faccini et Jasser Haj Youssef | "Takalo" avec Rajery et Trio d'en Bas | "Salhi" avec Imed Alibi, Michel Marre et Mounir Troudi.

Les rencontres
José Bové | Francis Hallé | Philippe Martin

Les expositions
Hyper Nature Tropical (de Philippe Martin) | les portraits vertueux (vidéos)


Marina Massabiau, Reine de Mèze 2014

C’est dans un gymnase Gérard Rigal plein à craquer, ce vendredi 11 avril, que le maire, Henry Fricou a sacré la nouvelle reine de Mèze, Marina Massabiau et ses deux dauphines.

Habillées, coiffées et maquillées par les commerçants de Mèze, les trois candidates ont défilé sous les acclamations du public.

Entre les défilés des demoiselles, le spectacle fut assuré par la troupe Plume d’Elixyr et les associations mézoises Corpedie’M, Club Bennett et Thangovibrathau.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Haut de page

De gauche à droite, Eve Silva, nouvelle élue déléguée aux festivités de la ville et reine de Mèze 1995, Fanny Ruiz (2ème dauphine), Henry Fricou, maire de Mèze, Marina Massabiau (reine de Mèze 2014) et Chloé Soulié (1ère dauphine)


Concours fleuri 2014

La ville de Mèze organise la troisième édition du concours fleuri.
La participation est gratuite. Ce concours est ouvert aux habitants de Mèze, aux associations, aux commerçants, aux artisans qui disposent de fenêtres, balcons, terrasses, façades, ou jardins visibles de la rue et qui souhaitent se lancer le défi de la plus belle ornementation fl orale.
Il est possible de participer dans l’une de ces deux catégories : maison, espace collectif avec jardin ou maison, appartement avec façade fleurie, balcon ou terrasse.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mai 2014.

Les participants contribuent à l’embellissement de la ville et du cadre de vie.

Deux choix de date seront proposées aux candidats pour le passage du jury.
Durant la semaine du 26 mai 2014 ou durant la semaine du 9 juin 2014.

Les plus beaux fleurissements seront primés.

Téléchargez le règlement (Pdf 160 Ko)

Téléchargez le bulletin d'inscription (Pdf 150 Ko)

 Haut de page

Les nouveaux électeurs sont arrivés !

Samedi 8 mars, dans le cadre de la cérémonie de citoyenneté, le maire de Mèze en qualité de représentant d’agent de l’Etat sur la commune, a remis leur première carte électorale à plus d’ une trentaine de jeunes Mézois âgés de 18 ans en présence de leurs parents, des commissaires communaux de la commission de révision de la liste électorale nommés par le Préfet et le Président du Tribunal de Grande Instance et des conseillers municipaux.
En cette journée de la femme, le maire a rappelé que le droit de vote fut un long combat, notamment pour les femmes qui ne l’ont obtenu qu’en 1945.
Il a également expliqué aux jeunes toute l’importance de leur participation à la vie citoyenne et au débat démocratique. Il a également mis l’accent sur les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui fondent la République Française et sur les droits, les devoirs et les responsabilités que leur confère leur majorité.
Ces nouveaux électeurs pourront user de leur droit pour la première fois le 23 mars prochain lors des élections municipales.

Haut de page


Mèze étoffe son parc de logements sociaux

La pose de la première pierre du projet social de la nouvelle ZAC des Costes, réalisé par la société AMETIS, a eu lieu vendredi 28 février dernier en présence de Jean-Pierre Sautarel, Directeur Général du Groupe 3F, de Bertrand Barascud,
Directeur Général d’AMETIS, du vice-président de la région Languedoc-Roussillon, et du Maire de Mèze.
Cet ensemble de 56 logements sociaux s’inscrit dans la droite ligne de l‘action conduite par la municipalité.
Ces habitations viendront étoffer le parc des 424 logements sociaux que compte déjà Mèze. Par ailleurs une douzaine d’habitations sont en cours de réalisation dans les locaux de l’ancienne gendarmerie et une cinquantaine d’autres verrons le jour, prochainement, sur l’opération immobilière du Moulin à Vent.
Ces opérations donneront aux jeunes ménages la possibilité d’habiter sur la commune.

Haut de page


Relooking de la salle de gymnastique de Bernard Jeu 

Les gymnastes et autres danseuses vont pouvoir s’en donner à cœur joie. La salle du rez-de-chaussée du gymnase Bernard Jeu a été réhabilitée.
Après avoir repeint les murs et remis les vestiaires à neuf, les agents techniques du service des sports de la ville ont totalement rénové le sol de cette espace de 200 m2.
Un revêtement de sol souple et sportif adapté à la pratique des activités physiques a été installé.
Danse, gymnastique, renforcement musculaire, fitness…, une dizaine d’associations profite de cet endroit tous les jours tout au long de l’année.
Le coût de l’opération s’élève à 3000 €.

Haut de page


La Coopérative de Mèze-Pomerols distinguée par Sud de France

Trophée Sud de France à Vinisud 2014
La marque Sud de France est un témoignage de l’Art de Vivre à la Méditerranéenne où le partage et la convivialité sont des valeurs essentielles.
Sud de France Développement a renforcé sa présence à Vinisud par un riche programme d’actions innovantes.
En partenariat avec la Région Languedoc Roussillon, Sud de France Développement a décidé de récompenser l’entreprise la plus "Sud de France", celle qui s’implique le plus avec la marque et qui a l’art de la mettre en valeur.
12 entreprises ont participé à ce "concours".
Le jury constitué de professionnels a attribué le Trophée à la cave Les Costières de Pomerols pour son savoir faire, son implication, son adhésion et sa communication "Sud de France".
Ce trophée honore et récompense le professionnalisme des salariés et coopérateurs de la Famille des Vins de Beauvignac.

Haut de page


Concours Général Agricole 2014
Moisson de médailles pour les Costières de Pomérols

Les 400 vignerons ont été honorés pour la qualité du millésime 2013
Le Concours Général Agricole créé en 1870 se déroule lors du Salon de l’Agriculture. C’est l’ambassadeur de la richesse et de la qualité de notre vignoble. Il a pour ambition de sélectionner et de primer les meilleurs vins du terroir français.
Organisé sous contrôle de l’état, il obéit à un processus rigoureux de présélections et de
sélections : 16400 échantillons de vin de 3955 producteurs ont été soumis à l’appréciation de 3124 jurés.
Le jury 2014 a tranché et a décerné aux Costières de Pomérols 17 médailles : 6 en or, 9 en argent et 2 en bronze (12 médailles en 2011 et 15 médailles en 2012).
Ce palmarès est l’illustration de la reconnaissance significative du savoir faire des 400 viticulteurs et du personnel des Costières de Mèze, de Pomérols et de Castelnau de Guers.
Le vignoble des Vins de la famille de Beauvignac s’étend sur 1600 hectares qui produisent 15 000 hectolitres médaillés dont 400 hectares classés en AOP Picpoul de Pinet.
L’entreprise dirigée par Joël Julien, ingénieur oenologue, a instauré une "démarche visant la qualité, la compétitivité et la régularité".
Cette méthode engagée depuis 2003 a permis de rationaliser les nombreux investissements réalisés et d’accompagner le fort développement commercial tant à l’export (73 % notamment aux Etats-Unis, au Royaume Uni, aux Pays Bas, en Allemagne, …) que sur le marché français.
Cette ligne de conduite a contribué à donner les résultats aujourd’hui récompensés.
C’est pourquoi Joël Julien, également Président de l’association régionale des oenologues déclare : "Ce fut sans doute le millésime le plus difficile de la décennie en raison de la maturité très tardive et du risque climatique auquel on s’exposait en avançant dans l’automne. En bien des endroits, la machine à vendanger a sauvé la mise quand le temps se détériorait mais, à l’arrivée, on a excellents résultats avec des acidités plus marquées que d’habitude. L’acidité, c’est le support du fruit. En général, elle se fait flamber par la canicule et la sécheresse d’août. Cette fois, ça n’a pas été le cas. Cette acidité plus marquée a donc été une bonne chose pour les blancs et pour les rosés. La cave de Pomérols dans le terroir du Picpoul de Pinet, n’a jamais eu autant de médailles que cette année au concours général du Salon de l’agriculture. Pour les rouges, on est sur des résultats plus hétérogènes. Les vignerons qui n’ont pas craqué, qui ont fait confiance à la nature et sont allés jusqu’au bout de la maturité, ont d’excellents résultats."
Ce palmarès impressionnant du Concours Général Agricole apporte la reconnaissance auprès des coopérateurs et des salariés des Costières de Pomérols mais aussi conforte la stratégie en place basée sur le développement des ventes valorisées en bouteille comme en bib et permet d’appréhender avec optimisme les futurs projets d’entreprise.

Haut de page


Première rencontre des grands et des petits

Du mardi 4 mars au vendredi 2 mai 2014, le centre ALSH "L’île Mystérieuse" a choisi d’aborder le thème du carnaval et du cirque.

Cette animation a commencé par la rencontre entre les enfants et les professionnels de l'enfance du centre ALSH et de la crèche Lou Mézou.

Les grands de l’ALSH (3-6 ans) sont venus présentés un petit défilé costumé aux plus petits de la crèche (0-3 ans) afin d’établir une première rencontre dans une ambiance festive. Chants, rires, danses se sont mêlés à l’évènement. Pour continuer cet échange convivial, tous les enfants se sont réunis autour d’une petite collation.

Les mercredis de mars seront consacrés à la confection de petits paniers, fabriqués par les enfants du centre, qui les offriront aux plus petits lors de leur visite pour la chasse aux œufs prévue pendant les prochaines vacances scolaires.

Haut de page


Demande de l’ouverture d’une classe

Depuis la rentrée, les effectifs scolaires sont en hausse. D’après la préparation pour la rentrée prochaine, une arrivée massive d’élèves devrait s’ajouter à des effectifs déjà conséquents à la rentrée 2014. La ville de Mèze a donc adressé un courrier à l’Inspecteur de l’Education Nationale de la circonscription de Sète pour demander l’ouverture d’une classe supplémentaire pour la rentrée 2014 à l’école élémentaire Georges Clemenceau.

Haut de page


Voyage autour de l'Europe en musique

Le 25 février, plus de 100 écoliers et musiciens se partageaient la scène du gymnase Gérard Rigal.
Initié par Matthieu Chedeville, professeur à l’école municipale de musique et intervenant dans les écoles de la ville, ce projet avait pour objectif de réunir les élèves de l'école de musique et des classes des écoles Hélianthe et Clémenceau, en leur faisant découvrir les instruments de l'orchestre et de leur faire vivre une expérience incroyable : chanter avec un orchestre.
Le thème retenu était "L'Europe".
La multitude d’identités culturelles fortes et variées présentait une ressource idéale pour aborder beaucoup de variantes de rythmes et de timbres.
Après avoir travaillé durant 6 mois sur plusieurs chants et danses traditionnels, étudié les particularités musicales de plusieurs contrées, les écoliers ont pu rencontrer plusieurs classes de l’école de musique qui les accompagnaient pour l‘occasion.
Ainsi, l’orchestre de l’école de musique, mais aussi l’atelier musiques traditionnelles et l’orchestre junior se sont joints à eux pour un tour d’Europe festif, entre Pologne, Macédoine ou Grèce, terminant en apothéose par un "Bella Ciao" repris en chœur par le public venu nombreux applaudir tous ces artistes en herbe.
Représentatif de la mission de l’école municipale de musique, outre l’enseignement musical, qui est de proposer des projets mettant en valeur tous les Mézois, petits et grands, ce projet s’inscrivait dans la démarche du service culturel de favoriser la pratique amateur et la découverte de tous les styles musicaux.

Haut de page

510 moutons à Mèze

Depuis le 10 février, Michel Ibanez a amené un troupeau de 400 brebis et 110 agneaux pâturer sur des terrains communaux et privés situés entre les lieux-dits du Mas de Garric et de Rafègue.
Le berger et ses chiens mènent veillent sans relâche ce troupeau constitué en grande partie par des brebis de race "Rouge du Roussillon".
Les moutons vont brouter 50 hectares en 1 mois. Le défrichement des parcelles de la commune sera donc assuré avant la saison des incendies.


Sport adapté

La Ville de Mèze a accueilli le tournoi régional de football jeune organisé par la ligue de sport adapté Languedoc-Roussillon.
Du 10 au 12 février, une soixantaine de jeunes, en partie logés au centre d’hébergement le Taurus, étaient en stage d’entrainement sur la pelouse du Sesquier. Ce séjour s’est clôturé par le tournoi régional officiel. L’adjoint au maire délégué au sport, s’est rendu sur le terrain pour la remise des prix en présence d’Alain Jancé, Président de la ligue de sport adapté et de Ghislain Guirao, président du Stade Mézois, club partenaire de la manifestation.
Depuis plusieurs années, la ligue régionale de sport adapté sollicite les services municipaux pour organiser ses compétitions dans les structures sportives de la ville. En novembre dernier, les championnats de France de badminton avaient déjà eu lieu à Mèze au gymnase Bernard jeu.


L’attaque des drones

Mèze a encore attiré un tournage. Il s’agit cette fois de l’émission Cap Sud-Ouest produite par France 3 et présentée par Hélène Bassas.
Chaque semaine, le samedi, ce magazine invite les téléspectateurs à découvrir le grand Sud-Ouest sous un angle inédit. Des prises de vues réalisées par un drone équipé d’une caméra offrent des images époustouflantes des paysages.
L’équipe de tournage a choisi de faire une halte au port conchylicole du Mourre Blanc, dans le mas de Didier et Véronique Aspa, pour montrer le quotidien d’un ostréiculteur de l’étang. Mais cette fois, à travers l’œil d’un insecte mécanique bourré d’électronique et de fibre de carbone. Le drone s’est également attardé sur le port principal, sur le port des Barques et sur les Amoutous.
Pour réaliser la partie aquatique du tournage, la production s’est appuyée sur le soutien technique du Yacht Club de Mèze. Une fois n’est pas coutume, la barge conchylicole d’Yvon Lardat s’est transformée en plateforme de décollage et d’atterrissage du drone (c’est dire la précision avec laquelle le pilote manie son engin…).

Deux émissions de Cap Sud-Ouest consacrées à l’Hérault seront diffusées les samedis 14 et 21 juin, à 16h10, sur France 3.

L’aire de grand passage de la CCNBT
validée par les services préfectoraux

Situé à Mèze au lieu dit des "4 chemins", le projet monté par l’agence d’urbanisme de la CCNBT a reçu le feu vert des services de l’Etat lors d’une réunion technique le 17 janvier dernier. Les travaux débuteront au printemps 2014 pour une mise en service de l’aire avant la saison 2014.
Situé en zone naturelle Non Constructible, le projet a été considéré compatible avec la Loi littoral et le Plan d’Occupation des Sols.
Dans le cadre du Schéma Départemental de l’Hérault pour l’accueil et l’habitat des gens du voyage, la CCNBT a pris en avril 2013 la compétence de "création et gestion des zones d’accueil des gens du voyage" et s’est engagée à créer une zone de grand passage sur son territoire.
Un ensemble foncier d’une superficie totale de 35 428 m2 sur la commune de Mèze -au lieu dit des 4 chemins, près de la ZAE du Mas de Garric - a été acquis dans ce but. La CCNBT est aujourd’hui propriétaire de plus de 80% de la zone totale du projet (soit 3,5 ha sur 4,2 ha).
Les travaux à envisager comprennent l’aménagement de la voirie, l’installation de blocs sanitaires sommaires, l’aménagement du terrain qui sera stabilisé puis engazonné, la plantation de végétation et l’installation d’un grillage, pour un montant total estimé à 120 000 euros HT.
L’aire sera aussi desservie en électricité : elle comportera de 4 à 6 bornes de branchement électrique collectif réparties sur toute sa périphérie.
Cette aire de grand passage pourra accueillir jusqu’à 150 caravanes durant la période estivale élargie (d’avril à octobre) ou sur demande le reste de l’année. Le terrain pourra accueillir deux groupes distincts d’usagers, qui s’acquitteront du versement d’une caution à l’entrée et devra respecter le règlement intérieur. L’interlocuteur des groupes de gens du voyage sera un agent de la Police rurale de la CCNBT affecté à cette tâche et formé en conséquence.


Mèze : Forte baisse de la délinquance*

A contre-courant des mauvaises statistiques nationales sur la délinquance, la commune de Mèze affiche une belle diminution des faits constatés.
Après une baisse importante de la délinquance sur la commune entre 2011 et 2012, les statistiques de la brigade de gendarmerie de Mèze pour l’année 2013 montrent que cette tendance se confirme et s’amplifie.
Entre 2012 et 2013, la délinquance générale, qui englobe l’ensemble des faits, a subi une baisse de 12,16 %.
Le chiffre le plus spectaculaire concerne les cambriolages qui ont régressé de plus de 20 %. Les atteintes aux biens ont, elles aussi, diminué de 8,17 %. Enfin, le taux d’élucidation des actes de délinquance a considérablement augmenté.
Une réelle satisfaction pour le maire, et le conseiller délégué à la sécurité : "Ces bons chiffres montrent l’efficacité de la bonne coopération entre la brigade de gendarmerie de Mèze et notre police municipale. Ils confirment aussi que nous avons sans doute su créer, dans ce service, un bon équilibre entre les moyens humains et les moyens techniques.
L’installation des systèmes de vidéo protection a manifestement été déterminante dans la diminution de la délinquance à Mèze et dans l’augmentation des élucidations. Qu’il s’agisse de dissuasion ou d’identification de délinquants, cet équipement a déjà démontré sa redoutable efficacité. D’ailleurs, les vols à la roulotte ont quasiment disparu sur les sites dotés de vidéo.
La ville dispose, depuis 2011, de 18 caméras de surveillance sur les lieux publics. Prochainement, 14 nouvelles caméras équiperont trois nouveaux sites en ville ainsi que le port du Mourre Blanc.
A cela s’ajoute le succès de l’opération "Tranquillité vacances". En 2013, plus de 140 maisons ont fait l’objet d’une surveillance particulière durant les vacances de leurs occupants. Les Mézois sont de plus en plus nombreux à profiter de ce service gratuit de patrouilles sur mesure.

*Sources : brigade de gendarmerie de Mèze


Candice Renoir enquête à Mèze

Candice Renoir, la policière mère de famille, est revenue à Mèze, le 20 janvier, pour le tournage d’un nouvel épisode de la célèbre série de France 2.

Après quelques scènes tournées au Mourre Blanc avec la participation de la SNSM, acteurs, réalisateur et techniciens, soit une équipe de 70 personnes, ont pris possession de la place de la mairie.

Pour aider l’organisation de ce tournage, une salle de l’hôtel de ville a été mise à la disposition de l’équipe.

Jamais deux sans trois

Visiblement séduite par la qualité des décors naturels et urbains qu’offre la ville de Mèze, la production de la série a déjà programmé sont prochain tournage dans la cité du Bœuf. Dans quelques semaines, Candice Renoir mènera de nouvelles investigations sur le port et la place Camille Vidal. De son côté, la municipalité apporte son soutien pour de l’aide au repérage avec le service communication et pour les contraintes liées à la circulation avec la police municipale.


Saint Vincent : Mèze fête ses vignerons

Mèze a fêté ses vignerons tout le week-end, à la bibliothèque municipale, au château de Girard et bien sûr à l'ancienne cave coopérative, mémoire de la viticulture mézoise.
Samedi soir la fête de la saint Vincent a atteint son point culminant avec le concert des "Madeleines", une fusion ethno-agricole musicalement débridée qui a su réunir toutes les générations dans des danses effrénées.
Les vignerons des domaines mézois, ainsi que le caveau de Beauvignac, étaient réunis pour partager avec le public des moments de dégustations, mais surtout de rencontres, d'échanges et de convivialité.
Merci à tous les artistes, musiciens, techniciens, poètes, comédiens, peintres, restaurateurs, vignerons, philosophes, sommeliers, et tous ceux qui ont contribué par leur enthousiasme et leur générosité à faire de cette édition 2014 un de nos plus grands crus.


Le pastoralisme de retour à Mèze

Michel Ibanez est le seul berger installé à Mèze. Cet éleveur d’ovins souhaitait développer son activité sur la commune. Séduite par la perspective de voir le pastoralisme faire son retour dans les garrigues de Mèze, la municipalité lui a proposé la mise à disposition d’une quarantaine d’hectares de terrains communaux situés dans le secteur du Mas de Garric.
Cette surface permettra à Michel Ibanez de faire pâturer une centaine de brebis durant l’automne et l’hiver.
En été, le troupeau et son berger regagneront les estives dans les Cévennes gardoises. L’éleveur envisage ainsi de développer des filières courtes de viande d’agneau élevé à Mèze.
De plus, le retour de l’activité pastorale contribuera à entretenir les garrigues et à limiter les risques d’incendie. Il faut savoir, enfin, que les espaces pâturés favoriseront le retour de nombreuses espèces animales adaptées aux milieux ouverts tels que les rapaces.

Haut de page


Noël au Clos du Moulin

Après un spectacle de magie et d’animations avec "Manumagie", les 67 résidents du Clos du Moulin ont reçu la visite du Père-Noël venu leur apporter leurs cadeaux.

Le Maire, entouré d’Arlette Caumel, Nathalie Cabrol, Chantal Estadieu, Jeanne Oulié et Patrick Olombel, a souhaité un joyeux Noël à tous les pensionnaires et a remercié l’ensemble du personnel pour son implication auprès des personnes âgées.

Tous, se sont prêtés au jeu de la distribution des cadeaux, à l’ensemble des résidents.

A cette occasion, André Capestan, qui a présidé l’association des Amis du Clos du Moulin durant 27 ans, a remis un chèque d’un peu plus de 8000 € pour le service des animations de la résidence.

Haut de page


(De gauche à droite):
Arlette Caumel, adjointe élue auprès des affaires sociales, Pascale Finielz, directrice de l’Ehpad, André Capestan, ancien président de l’association des Amis du Clos du Moulin, monsieur le Maire, Jeanne Oulié, conseillère déléguée aux fêtes et cérémonies.


Ça tourne à Mèze !

Cinéma, séries TV, reportages magazines… décidément, Mèze attire de plus en plus de tournages. L’authenticité, le charme préservé, et la mise en valeur de la ville séduisent de nombreux réalisateurs à la recherche de décors extérieurs.
Ainsi, du 11 au 20 janvier, l’actrice et réalisatrice Mélanie Laurent a tourné une grande partie de son deuxième long métrage (après Les Adoptés) dans un quartier résidentiel près du Chemin des Costes. "Respire", c’est le titre du film, est tiré du Roman d’Anne-Sophie Brasme. Il suit l'amitié intense et tragique qui unit deux adolescentes jouées par Joséphine Japy et Lou de Laâge, lesquelles sont notamment entourées par Isabelle Carré et Claire Keim.
A la fin du mois de janvier, "Candice Renoir" fera son retour à Mèze. Après quelques scènes tournées au Mourre Blanc avec la participation de la SNSM, la policière mère de famille poussera ses investigations du côté du Chemin di Ceinturon puis de la bijouterie de la place Aristide Briand.
Dans un autre registre, au mois de février, c’est l’émission de France 3 "Cap Sud-Ouest" qui s’arrêtera à Mèze pour le tournage d’un reportage magazine qui mettra en valeur le bassin de Thau et les professionnels de la conchyliculture.

Haut de page


Condamné pour avoir empoisonné 60 canards

L’ancien président de l’association Sesquier Pêche a été reconnu coupable d’avoir tué par empoisonnement au Chloralose une soixantaine de canards autour du lac du Sesquier.
En réparation de son préjudice, ce dernier vient d’être condamné à verser 1000 € dont 500 € avec sursis à l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages et 4000 € à la commune de Mèze (500 € au titre du préjudice matériel, 3000 € au titre du préjudice environnemental et 500 € au titre des frais exposés).


Cliquez pour agrandir l'affiche de l'Alsh de L'île mystérieuse

Concours "Agis pour tes droits" - L’ALSH L’île mystérieuse lauréat dans l’Hérault

Les enfants des centres de loisirs L’île mystérieuse et du Sesquier participent au concours d’affiche "Agis pour tes droits" organisé par l’association d’éducation populaire Les Francas sous le patronage du ministère de l’Education.
Ce concours fait appel à la capacité d'expression et à la créativité des enfants et adolescents. L'objectif est de pouvoir réfléchir sur ce qu'ils connaissent réellement des droits reconnus par la Convention internationale, mais aussi de débattre et d'élaborer une opinion, de s'exprimer sur la réalité de ces droits, d'argumenter sur ce qu'ils en attendent.
Âgés de 3 à 6 ans les enfants de l’ALSH maternel L’île mystérieuse se sont particulièrement distingués en réalisant une affiche intitulée "Dire non, c’est même un droit". L’affiche qu’ils ont proposée au concours est arrivée première sur le département de l’Hérault. Elle fait désormais partie de la sélection nationale du concours. Leur travail s’est appuyé sur des échanges avec l’équipe pédagogique portant sur le droit de dire non. Et c’est en exprimant leur attachement à leur "doudous", en les décrivant, en comparant leurs différences, que les enfants ont construit leur raisonnement sur leurs droits et leurs devoirs et ont imaginé leur affiche.
De leur côté, les enfants de l’ALSH du Sesquier ont aussi réalisé une très belle affiche intitulée "Pourquoi être tous différents alors que nous naissons égaux ?"

Haut de page

 


Mèze en mouvement

Plusieurs chantiers d’aménagement de voiries sont menés de front à travers la ville.
Un petit point sur l’avancement des travaux à la fin du mois de novembre.

Parking du cimetière
D’une capacité d’environ vingt places de stationnement, le parking du cimetière vient de faire l’objet d’un réaménagement complet. Un revêtement neuf a été posé. Un cheminement piéton a été créé le long du mur du cimetière. L’ensemble est séparé de la route par un linéaire végétal.

Rue des Adieux
Cet axe important est entièrement réaménagé.
La phase consacrée à l’enfouissement des réseaux EDF et Télécom ainsi que le renouvellement des conduites d’eaux usées est achevé.
Le chantier se poursuit par la réfection complète de la chaussée avec la pose d’un revêtement neuf, la réalisation des trottoirs et des places de stationnement, la création d’une piste cyclable connectée au réseau existant et l’installation de l’éclairage public.
La fin des travaux est prévue pour le mois de janvier 2014.

Rue des Salins
Les travaux d’aménagement de la rue des Salins concernent toute la partie située entre le boulevard du Port et le rue Paul Emile. Ils ont débuté par le remplacement des anciennes conduites d’eau potable en plomb.
Le chantier se poursuit avec une réfection complète de la voirie : pose du revêtement sur la chaussée, la réalisation d’un trottoir (en cours), création de places de stationnement et installation de mobilier urbain. Cet aménagement prend en compte l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Piste cyclable
Le nouveau tronçon de piste cyclable de 225 mètres reliant le rond-point des Trois oliviers, route de Villeveyrac à la rue Paul Delbès sur l’emprise de l’ancienne voie ferrée est en cout d’achèvement. Le revêtement en enrobé a été posé. Le service municipal des espaces verts réalise un linéaire de plantations. En 2014, des luminaires seront installés.

Programme de réhabilitation et de valorisation du centre ancien

Rue Vieille des Remparts
Après le remplacement de tout le réseau d’eau potable, les services municipaux ont commencé la pose du revêtement en pavés de pierre.

Rue Raspail
Le remplacement du réseau d’eau potable et d’eaux usées est en cours. Le chantier va se poursuivre avec la pose de pavés de pierre.
Fin des travaux premier trimestre 2014.

 

Haut de page


Les premiers pas des nouveaux rythmes scolaires…

Quelques semaines après la rentrée des classes des quelque 900 élèves Mézois, un premier point peut être effectué sur l’organisation mise en œuvre par la Ville pour adapter ses services de garderie à la réforme des rythmes scolaires décidée par le gouvernement.
Le premier constat global est déjà très satisfaisant. Après une période de rodage d’une semaine et quelques ajustements opérés en concertation avec les enseignants, le dispositif mis en place par les équipes municipales apparait comme pertinent.
Pour faire face à ces changements, la Ville a renforcé l’équipe d’animateurs du service de périscolarité et celui des cantines.
Les premières semaines d’école ont permis de mesurer la fréquentation des différents créneaux de garderie dans les groupes scolaires.
En moyenne, chaque école accueille une vingtaine d’enfants entre 7h et 8h20. De 8h20 à 8h50, le nombre d’élèves se situe entre 30 et 60, dans chaque établissement. Ce nouveau temps d’accueil, gratuit pour les parents, est consacré à un éveil en douceur avant les cours avec de la relaxation, des petits jeux ou de la lecture.
Aucun bouleversement particulier n’est à signaler pour ce qui concerne la pause méridienne, entre 12h et 14h.
De 16h15, fin des classes, à 17h, ce sont près de 300 enfants qui sont pris en charge par le service périscolaire de la Ville. Il s’agit du pic de fréquentation le plus important. Ce temps d’accueil varie en fonction des établissements.
Dans les maternelles, le temps du goûter est désormais pris en charge par le service périscolaire.
Dans les écoles élémentaires, le nombre d’enfants gardés par les animateurs municipaux dépend du nombre de professeurs volontaires pour assurer l’étude surveillée. Ce service est payé par la Ville de Mèze aux enseignants.
Tous les professeurs de l’école Hélianthe proposent l’étude surveillée. Jusqu’à 17h, le service périscolaire n’y accueille donc aucun élève.
Dans le groupe scolaire Jules Verne, quatre professeurs effectuent l’étude surveillée. Une quinzaine d’élèves sont accueillis en garderie.
Dans le groupe scolaire Clemenceau, trois professeurs assurent l’étude surveillée. Un roulement a été organisé. Quel que soit leur niveau, les enfants peuvent bénéficier de l’étude surveillée deux soirs par semaine. Le service périscolaire accueille ainsi entre 40 et 60 enfants de 16h15 à 17h à Clemenceau. Il s’agit du créneau le plus fréquenté.
Sur l’ensemble des écoles, moins de 3% des enfants utilisent toute la plage horaire de garderie, à savoir de 7h30 à 18h30.
Après cette phase de mise en place du dispositif de garderie, le travail du service périscolaire s’oriente maintenant sur le contenu des nouveaux temps d’accueil des enfants. Un projet pédagogique en lien avec les attentes de chaque école est en cours de finalisation. Les premières activités choisies portent sur les jardins, la citoyenneté, la prévention routière, la prévention santé…
Des animations de tennis de table et de yoga sont déjà proposées par les associations locales et seront enrichies progressivement. De plus, un plan de formation sera mis en place pour les animateurs de la Ville qui pourront ensuite assurer eux-mêmes l’encadrement des diverses activités.

Haut de page


Les poissons à l’abri dans le port de Mèze

Depuis le mois de mars, le port de Mèze est associé, avec cinq autres ports pilotes de Méditerranée, au projet expérimental NAPPEX (Nurserie Artificielle Pour Port Exemplaire). Ce projet consiste en l’installation, sur les quais et sous les pontons flottants, de modules (BioHut) qui offrent un habitat et une protection aux post-larves (très jeunes poissons) particulièrement vulnérables.
Cette initiative portée par la société Ecocéan a été officiellement lancée le 19 septembre, sur le port de Mèze.
A cette occasion, tous les partenaires de l’opération étaient réunis pour un premier retour d’expérience après 7 mois d’immersion des Biohuts. Un chargé de mission du ministère de l’écologie a fait le déplacement pour rencontrer les acteurs de ce projet, à savoir, l’équipe d’Ecocéan, les représentants du conseil général de l’Hérault, de l’Agence de l’Eau RMC, du CNRS, du Pôle Mer Méditerranée et de la Ville de Mèze.
Les plongeurs scientifiques du CEFREM chargés du comptage des populations de jeunes poissons qui fréquentent les nurseries artificielles y ont déjà dénombré plusieurs milliers d’individus de 23 espèces différentes. Des données encourageantes sur l’efficacité de ce procédé qui doit permettre le maintien, voire l’enrichissement, de la biodiversité du littoral méditerranéen.
Légende photo :
Le lancement officiel du projet NAPPEX en présence (de gauche à droite) de Philippe Lenfant (CEFREM), Pierre Boissery (Agence de l’Eau RMC), Gilles Lecaillon (Ecocéan), Henry Fricou (maire de Mèze), Henri Cabanel (vice-président du conseil général), Christophe Morgo (conseiller général) et Guy Herrouin (Pôle Mer Méditerranée).

Haut de page


L’armée du propre : Au combat 7 jours sur 7

Leur combat est un éternel recommencement. Ils le mènent pourtant avec détermination et efficacité. Les agents du service municipal de propreté urbaine n’ont jamais la possibilité de relâcher leur effort car sans eux, Mèze serait tout simplement invivable.
Durant la saison estivale, avec l’enchaînement des festivités et la fréquentation décuplée de tous les quartiers touristiques, garder la ville propre constitue pour cette équipe un véritable défi. Mettre en lumière ces travailleurs de l’ombre est un juste retour des choses.
C’est un service renforcé comprenant 19 agents équipés de deux balayeuses rue, une laveuse, deux camions plateau… qui a tourné à plein régime, 7 jours sur 7 pendant les mois d’été pour que le centre-ville de Mèze soit propre tous les matins. Et ce, même au lendemain des grandes manifestations comme le festival de Thau, la Fête de l’Huître ou, bien sûr, la Fête de Mèze qui a connu cette année un succès populaire extraordinaire. José Villa, chef du service propreté urbaine de la Ville, très fier du travail réalisé par ses troupes, confiait d’ailleurs "de mémoire d’agent municipal, je n’ai jamais vu autant de monde pour la Fête... et je n’ai jamais vu autant de déchets ! ". Des tonnes de papiers gras, gobelets, canettes et autres détritus en tout genre ont été évacués quotidiennement, dès 6h, avant que Mézois et visiteurs ne reprennent possession des rues sans avoir conscience du combat qui s’y est déroulé quelques heures avant. Plusieurs tournées ont dû être organisées chaque jour pour vider les corbeilles à papier et nettoyer les toilettes publiques.
Tous les matins une autre équipe s’attelait au nettoyage et au ratissage des plages.
La très forte fréquentation des marchés durant l’été a, elle aussi un impact sur le travail de ce service municipal qui a acheminé, certains dimanches, jusqu’à quatre camions de détritus, préalablement triés par leurs soins, vers la déchetterie d’Oïkos.
Tout au long de l’année, le service de propreté urbaine de la Ville met tout en œuvre pour que Mèze soit agréable à vivre. Mais cela ne doit pas faire oublier que chaque citoyen a la responsabilité de leur faciliter la tâche…


Plus belle la fête !

Michel Cordes et Jean-François Malet, comédiens dans la série télé "Plus belle la vie", ont pu mesurer toute l'ampleur de leur notoriété. Invités d'honneur de la fête de Mèze, les deux acteurs ont reçu, dans une mairie trop petite pour contenir la foule des admirateurs; la médaille de la Ville de Mèze des mains du maire, Henry Fricou.

Haut de page


Le retour du lion

124 ans après son installation aux pieds de la statue de Marianne, un des deux lions, symboles de la force du peuple, a retrouvé sa véritable place.

L’histoire remonte en effet au 14 juillet 1889. Pour célébrer dignement la commémoration du centenaire de la révolution française, la municipalité a décidé d’ériger un monument sur la place de la mairie. Pour financer cette œuvre, une souscription sous la forme d’une grande loterie a été organisée. 8000 billets à 50 centimes ont ainsi été vendus aux Mézois au profit exclusif de la réalisation du monument.

En 1895, pour marquer la création du service des eaux de la Ville, la fontaine monumentale de la place de la mairie a été construite. La statue de Marianne a alors été déplacée sur le rond-point des casernes (actuel rond-point de la Marianne). Mais sans ses deux lions qui sont allés orner le réservoir d’eau du Sesquier.

L’un d’entre eux a été volé. L’autre, après une attente de plus d’un siècle vient, d’être restauré et repeint par les services municipaux, tout comme la statue de Marianne qui arbore maintenant un couleur de bronze.

Pour le défilé du 13 juillet, le cortège rendra hommage à ce lion qui retrouve enfin sa véritable place d’où il pourra à nouveau veiller fièrement sur les valeurs de la République.

Haut de page

 

 


Des mères à l’honneur

Dimanche 26 mai, à l’occasion de la Fête des mères, la ville de Mèze a honoré des mères particulièrement méritantes.
C’est avec émotion qu’Yves Piétrasanta, premier Maire adjoint de la ville, remettait les médailles de la famille, distinction décernée aux mères qui ont élevé au moins 4 enfants, à Mesdames Marie Thèrèse Boudet, Monique Boudet et Josette Bondon.

 

 


Jumelage entre la SNSM de Mèze et le Sauvetage de Morges

C’est le mariage de deux plans d’eau intérieurs. C’est aussi celui de l’eau douce et de l’eau salée. Mardi 30 avril à la Maison du Temps Libre, les membres de la SNSM de Mèze recevaient leurs collègues suisses du Sauvetages de Morges sur le lac Léman afin de célébrer officiellement, et dans les règles de l’art, leur jumelage.
Les deux sociétés sont désormais liées pour des échanges d’expériences et de convivialité.
A cette occasion, le maire de Mèze, Henry Fricou a remis la médaille d’honneur de la Ville à Eddy Streit, président des sauveteurs de Morges.

Haut de page

Cliquez ici pour agrandir l'image

 

 


La Ville orne ses espaces verts

L’équipe du service espaces verts de la Ville de Mèze est actuellement à pied d’œuvre pour aménager et soigner les espaces publics. Les massifs, jardinières et suspensions de la commune s’embellissent sous les mains expertes des employés municipaux.
Depuis novembre dernier, une soixantaine d’arbres a été plantée dans la ville. Il s’agit principalement de remplacements dans les quartiers habités. D’autre part, près de 3 000 petits sujets composés d’arbustes, plantes vivaces et graminées sont venus fleurir les jardinières et les rues de la cité.
Thierry Baëza, Maire adjoint délégué à l’environnement explique que l’équipe du service Espaces verts "commence à pouvoir utiliser les fleurs plantées depuis cet automne dans la nouvelle serre municipale. On ressent les avantages de cet équipement qui permet de faire des économies et de gagner du temps sur les dates de production".
Les dernières plantations comprennent également de nombreuses créations. C’est le cas sur le parvis de la maison du temps libre qui a complètement été réaménagé et remis un neuf. Un véritable mur végétal vient à présent orner les façades du bâtiment.
Les abords des pistes cyclables, des écoles et des lotissements ne sont pas laissés pour compte. Leurs plantes sont actuellement renouvelées pour laisser place à des fleurs fraiches et de saison.
La Ville de Mèze fait ainsi de ses espaces verts une priorité pour offrir un cadre de vie toujours plus agréable à ses habitants.

 

Haut de page


La Fête du nautisme a tenu le cap

Malgré le vent fort et frais du week-end, la Fête du nautisme, coordonnée par la Ville de Mèze, n’a pas été annulée ce week-end. Plus d’une dizaine de bénévoles des associations locales ont accueilli le public pour leur faire découvrir les activités proposées par leur club.
Le temps ne se prêtant pas aux activités nautiques samedi, c’est sur la plage que les animations ont eu lieu. Hawaïan Mafia et Fil d’Air ont attiré de nombreux enfants sur leur trampoline géant pendant que des démonstrations plutôt spectaculaires de kite surf s’effectuaient au large de l’étang.
Nathalie, animatrice de l’ARDAM, a quant à elle reçu une trentaine de personnes, dont une quinzaine d’enfants, samedi après-midi, dans le cadre de son animation "Petite pêche ". Epuisettes à la main, les participants ont réussi à créer un véritable aquarium pédagogique sur la plage du Thalassa.
En ce qui concerne les animations du Yacht Club de Mèze, quelques véliplanchistes courageux ont tout de même bravé les éléments samedi, pour glisser sur l’étang.
Dimanche, une centaine de personnes a pu sortir sur l’eau à bord de la navette et du zodiac de la SNSM et comprendre ainsi le travail quotidien des sauveteurs en mer.
Ils ont également pu admirer le spectacle donné par les 80 membres d’équipage de la Neptunium, course interentreprises organisée par le Yacht Club de Mèze. Les "Grand Surprise " ont animé le Bassin de Thau tout spi dehors et ont offert au public une animation dans le cadre de trois des régates de la course.

Haut de page


Hommage à Dorian Remeïze

Le 1er mai, Henry Fricou donnait officiellement le nom de Dorian Remeïze à l’allée piétonnière longeant le Chemin de l’Etang.
Ce jeune Mézois disparu à l’âge de 24 ans était bien connu dans le monde des joutes, du football et du rugby. Très attaché aux traditions de la cité, il a également fait partie de l’équipe du Bœuf de Mèze qui était présente en ce jour d’hommage.
Au cours de la cérémonie officielle, le maire a dévoilé la plaque entouré de la proche famille de Dorian.

La place des Micocouliers

L’espace situé entre le parc du château de Girard et l’esplanade n’avait pas de nom. Cette lacune est réparée depuis le premier mai. Le maire Henry Fricou et le premier adjoint, Yves Piétrasanta ont dévoilé la plaque qui donne officiellement un nom à ce lieu. Ce sera donc la "place des Micocouliers " en hommage aux quatre arbres qui bordent le lieu.
Le maire a profité de l’occasion pour indiquer que la place serait bientôt couverte d’un dallage similaire à celui de l’esplanade, qu’un ascenseur extérieur allait être installé pour permettre l’accès à l’étage du foyer municipal pour les personnes à mobilité réduite et que la façade du foyer donnant sur la place des Micocouliers serait prochainement repeinte.


Pour les agriculteurs


Certification Afnor pour le port de Mèze

Les démarches engagées, depuis 2006, par la Ville de Mèze, en partenariat avec le conseil général, pour la gestion environnementale du port principal viennent de recevoir la certification du très rigoureux organisme de contrôle des normes Afnor.
Cette reconnaissance officielle valide l’efficacité et la pertinence des équipements ainsi que le mode d’organisation du service s’inscrivant dans le cadre de la protection du milieu naturel. Elle intervient après un audit réalisé sur site en juillet 2012 portant sur les aménagements réalisés et sur la qualité du service portuaire.
Au cours des dernières années, d’importants travaux ont été réalisés sur la zone de carénage, sur la station d’avitaillement, mais aussi sur le parking de la place des Tonneliers afin d’éviter que les effluents toxiques ne se déversent dans le milieu. Les eaux noires et les eaux de cales des plaisanciers sont désormais récupérées par un "bateau pompe ". Une déchetterie adaptée aux activités portuaires a aussi été créée sur la zone technique. A cela s’ajoute un travail de sensibilisation des plaisanciers aux bonnes pratiques de respect du milieu marin. L’augmentation constante des déchets et effluents collectés montrent que ces efforts de sensibilisation portent leurs fruits.
Cette certification constitue donc la meilleure marque de reconnaissance possible de l’engagement de la commune pour sa gestion du port respectueuse de l’environnement.
Contrairement à certains labels décernés sans cadre précis pour une valorisation touristique des communes littorales et des ports de plaisance, la certification Afnor s’appuie, elle, sur des critères extrêmement stricts. Elle est délivrée sur la base d’enquêtes poussées, menées sur site de manière totalement indépendante. L’Afnor est un organisme agréé par l’Etat qui élabore et coordonne les normes nationales.

Cette certification Afnor a été délivrée le 17 décembre 2012 pour une durée de 3 ans. Des contrôles seront effectués chaque année par des inspecteurs de l’Afnor afin d’évaluer le maintien voire le renforcement de la dynamique mise en place sur le port.


A Mèze, le "bio" fait partie de quotidien

Semoule, camembert, spaghetti, poêlée de légumes, viandes, riz ou encore crème dessert… dans les restaurants scolaires de Mèze, le bio est chaque jour, dans toutes les assiettes.
L’un des objectifs du Grenelle de l’environnement était d’intégrer 20% de repas bio dans les menus des cantines des écoles maternelles et primaires.
Conformément à ces recommandations, le restaurant municipal de Mèze propose au moins un aliment "bio" dans chaque repas à 5 composantes servi aux élèves inscrits dans les sept cantines de la ville ainsi qu’aux enfants des centres de loisirs, les mercredis et pendant les vacances scolaires.
Pour Henry Fricou, Maire de Mèze, "cette démarche s’inscrit tout naturellement dans les engagements de la Ville en matière de développement durable. Avec quelque 700 repas servis quotidiennement dans les écoles par le service municipal de restauration, l’intégration systématique d’ingrédients Bio dans les repas favorise le développement des filières biologiques et paysannes, plus écologiques. La dimension sanitaire est également prise en compte. La démarche Bio  permet aux enfants, de découvrir l’acte de manger plus sain en privilégiant les produits de saison et d’améliorer leurs comportements alimentaires".
La Ville prend en charge 65 % du coût du repas (les parents ne paient que 35 % du prix réel d’un repas de cantine scolaire).

Haut de page

Mèze soigne ses fleurs

La ville de Mèze s’est récemment dotée d’une toute nouvelle serre municipale de 200 m2 qui permet aux agents du service des espaces verts de produire les fleurs et les plantes dans des conditions idéales.
Henri Gouaty, responsable du service et son équipe sont en charge du fleurissement et de l’entretien de 400 m2 de massif et de 200 jardinières et suspensions sur la ville. Cette nouvelle installation accueillera la production de 10 000 plantes en hiver et 20 000 en été.
Pour Thierry Baëza, adjoint à l’environnement et au cadre de vie, "l’objectif est de s’inscrire dans une démarche écologique en favorisant davantage les plantes vivaces qui demandent moins d’eau que les plantes annuelles. Elles pourront désormais être récupérées en fin de saison pour être réutilisées et même être bouturées et reproduites. Les économies ainsi réalisées sur l’achat des plantes pourront être consacrées à l’acquisition de nouvelles variétés " précise l’élu.
Cette autonomie de production contribuera à renforcer les massifs et à fleurir les pieds d’arbres dans les espaces verts de la ville à partir du printemps prochain. Ce tout nouvel équipement totalement automatisé (chauffage, ombrage et aération) permet de gagner un mois sur les dates de production et de fleurissement habituelles.
Le montant de cet aménagement s’élève à 140 000 €.

Haut de page

 


 

Problème de réception de courrier postal ?
La Poste vous donne de précieux conseil

 

QU’EST-CE QU’UNE ADRESSE ?

L’adresse est un repère géographique. Elle appartient au patrimoine collectif et individuel.
L’adresse est l’unique lien entre l’émetteur et le destinataire d’un envoi.
Elle permet d’acheminer un service ou un produit en un lieu, qu’elle identifie. L’adresse est en effet le moyen utilisé pour localiser un lieu d’habitation ou de résidence, une boite postale, un lieu de travail...

Nombre d’évolutions sociétales font que la géolocalisation précise des habitants est une nécessité : le développement du e-commerce et des services à la personne, la prégnance des enjeux liés à la revitalisation de l’espace rural et du soutien des personnes à domicile ou encore la densification des villes et les politiques de la ville associées. Dans ce contexte, la qualité de l’adresse est devenue un enjeu de développement économique des territoires, d’égalité entre les citoyens dans l’accès aux services et d’opportunité de développement pour les entreprises et le milieu associatif.

En savoir plus sur un site dédié, cliquez sur cette ligne.

Téléchargez l'affiche des 6 conseils (pdf 1,8 Mo)

Haut de page

   

Nouvelle ligne à grande vitesse : la phase de concertation est terminée

La réalisation de la nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Montpellier à Perpignan est attendue pour l’horizon 2020.
Réseau Ferré de France a publié la carte de la "zone de passage ", une bande d’un kilomètre de large, dans laquelle passera la future voie.
Pour la portion du tracé concernant la commune de Mèze, deux zones de passage préférentielles, dites "Nord A9 " et "Sud A9 ", avaient été examinées par RFF. L’option "Nord A9 ", générant moins d’impact sur le bâti, a finalement été retenue pour la poursuite des études.
Une phase de concertation avec la population vient de s'achever. Vous aviez jusqu’à fin janvier 2012, les habitants de Mèze pouvaient consulter la carte du futur tracé proposé par RFF et exprimer leurs remarques sur un cahier de concertation mis à leur disposition dans le hall d’accueil de la mairie.

Ligne nouvelle Montpellier - Perpignan, autorisation préfectorale de pénétrer dans les propriétés, cliquez sur cette ligne pour télécharger l'intégralité du document communiqué par la préfecture de l'Hérault (Pdf 260 Ko)

Ligne nouvelle Montpellier - Perpignan, communiqué du 27 juillet 2012, cliquez sur cette ligne pour télécharger l'intégralité du document édité par la préfecture de l'Hérault (Pdf 700 Ko)

Haut de page

 

Conciliateur de justice

M. Guyondet a été nommé conciliateur de justice pour Mèze.
Depuis décembre 2011, il assure une permanence mensuelle le 1er lundi de chaque mois, de 14h à 17h, dans les bureaux de l’ancienne cave coopérative (mairie annexe 2).
M. Guyondet reçoit uniquement sur rendez-vous auprès du secrétariat du maire.
Tél : 04 67 18 30 50

Haut de page


Un éco-quartier au chemin des Costes

Le développement urbain de demain, à Mèze, favorisera le respect de l’identité de notre ville, de son environnement et tiendra compte de la dimension sociale. Ainsi, la municipalité a lancé le projet d’aménagement d’un éco-quartier sur une surface non bâtie située à l’extrémité nord du Chemin des Costes. Le calendrier précis de cette opération a été établi par délibération du conseil municipal du 27 mars 2009. L’ouverture à une urbanisation maîtrisée de ce secteur se fera sous la forme d’une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) qui sera soumise à un cahier des charges très précis. L’accent sera mis sur la mixité sociale à travers une diversité de l’offre d’habitat. Le projet comprendra des maisons de village, des logements collectifs, des parcelles individuelles de différentes superficies, mais aussi 20 % de logements aidés en location ou en accession et des logements en primo accédants. Par ailleurs, pour que ce quartier devienne un véritable lieu de vie, des commerces de proximité seront implantés.

L’autre priorité portera sur le respect des principes du développement durable. Cela se traduira par de nombreuses exigences : intégration paysagère des constructions, incitation au respect des normes de haute qualité environnementale (HQE) pour les constructions, maîtrise de l’énergie et utilisation des énergies renouvelables, récupération des eaux de pluie pour l’arrosage des jardins, création de placettes, de nombreux espaces verts, des pistes cyclables et piétonnières…

Ce projet qui préfigure l’avenir de notre ville. Un avenir où développement, maintien de la qualité de vie et préservation de nos richesses naturelles se conjugueront harmonieusement.

Avis tacite de l'autorité environnementale du 14 mai 2012 (Pdf 50 Ko)

Haut de page



Risques d'incendie
L'écobuage & l'incinération des végétaux sous certaines conditions

L' écobuage et l'incinération sont deux moyens d' élimination des déchets végétaux qui s'adressent aux professionnels uniquement.
L'incinération est un moyen d'élimination des déchets verts coupés.
L'écobuage est une méthode de débroussaillement par le feu des végétaux sur pied ( ronces, chaume, friche...).
Il concerne exclusivement les terrains agricoles et les propriétés forestières situés en dehors des zones dites exposées au feu (cf carte disponible en mairie).
Cinq jours avant tout écobuage, une déclaration en mairie doit être formulée par les propriétaires ou ayant droit.
L'écobuage s' applique en suivant un calendrier très strict, édicté par arrêté préfectoral, disponible en mairie.
Pour les zones urbaines, les habitations en campagne et les ZAE, où seul le règlement sanitaire départemental s'applique, toute incinération (brûlage à l'air libre) des végétaux et des déchets verts est formellement interdite (Article 84).
En résumé, les résidus de taille, les tontes et autres déchets verts issus des jardins ne doivent pas être brulés, sous peine d’amende et ce toute l'année.
Pour une totale sécurité et par respect pour l'environnement, le centre de tri Oïkos met à disposition une plate forme pour récupérer tous les déchets verts des particuliers, des professionnels et des collectivités.
Renseignements - Mairie de Mèze - Service des affaires agricoles 04 67 18 30 43

Risques d'incendie, tout savoir sur un site du Gouvernement dédié à la prévention

La réglementation en vigueur (20 ko)

Circulaire préfectorale 2012 (2,8 Mo)

Réglementation des écobuages :
Cliquez sur cette ligne pour avoir accès à la page dédiée sur le site de la Préfecture

Haut de page

 

Mission Locale d'Insertion du bassin de Thau

La Ville de Mèze et la Mission Locale d'Insertion du bassin de Thau ont édité à l'usage des professionnels du domaine de l'insertion et du social, un répertoire des acteurs sociaux qui interviennent à Mèze en direction de la jeunesse.

Ce document recense les associations et organismes locaux, leurs coordonnées et leur champ d'intervention.

Les professionnels interessés peuvent se le procurer à la MLI de Mèze, résidence le courrier du printemps rue Juliette et Edouard Massal (face à la poste). Tél.:04 67 18 30 00 - mail : contact@mlithau.fr

Ou le télécharger ci-dessous:

(Pdf 2,1 Mo)

Haut de page

 


Déjections canines : quand la répression s’impose

La municipalité multiplie les efforts pour que les rues et les trottoirs de la ville soient épargnés par le fléau des déjections animales.

Deux Canisettes, espaces entretenus où les chiens peuvent faire leurs besoins, ont été créées. Une est située Chemin de l'Etang, l'autre place Baptiste Milhau.

Durant l’été, sept "bornes de propreté canine" ont été installées à travers la ville. Ces corbeilles grises comportent des petits sacs plastique avec lesquels les propriétaires de chien pourront récupérer l’objet du délit et le jeter dans le bac prévu à cet effet après l’avoir correctement fermé. De plus, des sacs sont distribués gratuitement en mairie.

Le manque de civisme de certains propriétaires, peu scrupuleux, qui laissent leur chien faire ses besoins sur la voie publique est désormais non seulement intolérable mais totalement inexcusable.

Pourtant, malgré les moyens mis à disposition des propriétaires de chien et malgré le travail quotidien du service de propreté urbaine, ce problème de salubrité publique continue. Certaines des bornes de propreté canine récemment installées ont même déjà été vandalisées. Ces équipements coûtent près de 1 000 € l’unité à la collectivité.

Face à ce constat, la municipalité a décidé de prendre les mesures répressives qui s’imposent à l’encontre des personnes qui laisseront leur chien polluer la ville au mépris des règles les plus élémentaires d’hygiène et de santé publique. Désormais, tout contrevenant dont l’animal sera pris sur le fait par les agents de la police municipale sera verbalisé.

Haut de page


Recensement citoyen

Toute personne (garçon ou fille) de nationalité française doit se faire recenser le lendemain de ses 16 ans et dans les 3 mois qui suivent cette date, à la mairie de son domicile (ou au consulat, s'il réside à l'étranger).
Pour cela, il lui appartient de se présenter en mairie, au Service élections et population, muni d'une pièce d'identité, du livret de famille de ses parents, et éventuellement d'une copie du document justifiant de la nationalité française. Une attestation de recensement, qu'il devra toujours conserver, lui sera remise et pourra être demandée ultérieurement lors de son inscription à un examen ou concours (CAP, BEP, BAC) ainsi que pour le passage du permis de conduire.

Attention, vous devrez conserver précieusement ce document car il est extrêmement difficile d'obtenir un duplicata.

Tout savoir sur l'ensemble du parcours citoyen, téléchargez la brochure (Pdf 520 Ko)

Haut de page


La Caisse Primaire d'Assurance Maladie a supprimé sa permanence.

Vous pouvez vous rendre à Sète : 287 avenue du Maréchal Juin - Du lundi au vendredi de 8h à 17h - Guichet automatique sur place et accès libre service ameli.

Ou gérer votre compte en ligne par Internet en cliquant sur ce lien : AMELI

Délégué CAF - 14h – 16h30, les mercredis - Mairie annexe "Cave coopérative " - Bureau 1
Rue de la cave coopérative
Pas de permanence de la CAF de Mèze pendant les vacances scolaires.
Possibilité d'aller à Sète qui est l'antenne CAF la plus proche. Elle est ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h. 23 Quai d'Alger - 34200 SETE
Possibilité aussi pour les allocataires de gérer leur compte en ligne sur le www.caf.fr ou en composant le 0810 25 34 80 du lundi au vendredi de 9h à 16h.
Télécharger le calendrier des permanences sociales
Mis à jour le 26 février 2014

 


 

Les taux de fiscalité locale pour l'année 2013 seront identiques à ceux de l'année précédente (pas de changement des taux locaux depuis 2003). Taxe d'habitation : 17,73 %. Taxe foncière sur les propriétés bâties : 35,57 %. Taxe foncière sur les propriétés non bâties : 90,02 %.


La distribution des sachets de dératisation se fait gratuitement du lundi au vendredi
de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30 (Le vendredi, fermeture du service à 16 h 30)
auprès des services techniques situés à l'ancienne cave coopérative.

Haut de page


"Chez vous, soyez secs avec les moustiques..."

tout
savoir

L’EID EN DIRECT À VOTRE SERVICE
Moustiques ou pas moustiques ?

Campagne de démoustication 2013, téléchargez l'arrêté préfectoral (Pdf 600 Ko)


Téléchargez le guide de L'EID

Ça vole, ça pique (ou on a l’impression que ça pique). Qu’est-ce que c’est ? Un moustique ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non… Car tout insecte qui vole n’est pas forcément un moustique.
Il y a la réalité de la nuisance et la perception de la nuisance. Les deux doivent être prises en compte, justifier un diagnostic sur le terrain, entraîner, s’il s’agit de moustiques, un traitement et, quoiqu’il en soit, toujours être expliquées. C’est le rôle de l’EID Méditerranée (Entente interdépartementale pour la démoustication).
Pour ce faire, l’EID maintient son dispositif au service du public, par le biais d’un numéro d’appel "Indigo" : 0 825 399 110 (0,15 € TTC / minute). Un interlocuteur est disponible aux jours et heures ouvrables (répondeur en dehors de ces périodes), pour recueillir les sollicitations.
A partir de la description du problème, soit une explication et un conseil peuvent être donnés immédiatement au téléphone, soit la situation nécessitera un examen technique et une intervention sur place, qui seront effectués dans un délai maximum de 24 heures. Un rendez-vous sera proposé au moment de l’appel. Et si un usager téléphone en dehors des heures ouvrables et laisse ses coordonnées sur le répondeur, l’EID le rappellera dans la demi-journée suivante.
Questionnaire également sur l’Internet : www.eid-med.org
Précision : l’EID Méditerranée est un service public, opérateur des collectivités territoriales. Ses interventions sont donc gratuites.

Moustique tigre et chikungunya

Chikungunya, arrêté préfectoral du 2 mai 2013, permettant de pénétrer dans les propriétés privées (Pdf 150 Ko)

Haut de page